© C.TESSIER

Le Vautour percnoptère

Neophron percnopterus

Anglais: Egyptian Vulture
Allemand: Schmutzgeier
Italien: Capovaccaio
Espagnol: Alimoche Común
Néerlandais: Aasgier

Description de l'espèce

© T.VEZON

Le Vautour percnoptère est le plus petit des 4 vautours d'Europe. Son envergure varie de 1,50 à 1,65 m, son poids moyen est de 2kg. Le percnoptère est un rapace fin, léger et élancé.

Il se caractérise par une face nue jaune ainsi que le jabot, un bec long, mince et faiblement recourbé. Son plumage d'adulte confère à cet oiseau une silhouette blanche bordée de noir sur le bord des ailes, contrairement aux jeunes possédant une coloration gris-brun. Sa silhouette est allongée à l'arrière par une queue en forme de losange.

Il est caractérisé par ses très longues et très larges ailes, presque rectangulaires, mais plus fines à l'extrémité. Agile, il apparaît en vol comme un oiseau planeur de grande taille, battant des ailes de temps en temps, avec des ailes faiblement incurvées.

Biologie et écologie

Habitat et comportement

Le vautour percnoptère est une espèce migratrice qui passe l'hiver en Afrique subtropicale et dans le Sahel de septembre à mars.

De retour en Europe, il se reproduit en zones montagneuses, dans des cavités assez profondes, en parois rocheuses. C'est une espèce plutôt solitaire. Les couples nichant à distance les uns des autres.

Reproduction

Il est en âge de se reproduire vers 4 à 5 ans.

Les parades aériennes et les premières manifestations territoriales ont lieu dès son retour de migration. Ses parades sont assez spectaculaires: les oiseaux font des plongeons et des piqués, se retournent sur le dos en présentant leurs serres en vol.

Les couples sont fidèles.

Le nid est composé de branches sèches, de chiffons, de laine et de déchets (plastiques, papiers...).

La femelle y pond en général 2 œufs en avril. Ils sont couvés par les parents 42 jours. Les poussins prennent leur envol 70 à 90 jours après l'éclosion. Quelques jours seulement après leur premier vol, à peine autonomes, ils partent déjà en migration et ne reviendront pas en Europe avant l'âge de 4 ans.

Alimentation

© R.MATHIEU, Digiscopie

Le Vautour percnoptère est peu exigeant et n'est pas exclusivement nécrophage.

Il se nourrit principalement de cadavres et se joint volontiers aux autres vautours sur les carcasses pour prendre de petits morceaux laissés par ses congénères. Mais il compète son alimentation par des déchets, des petits cadavres (reptiles, amphibiens, petits mammifères...), des insectes voire même des excréments. Sa vue excellente et il est capable de répérer un objet de 4 à 8 cm à un kilomètre de distance. Quand il est en Afrique, faisant preuve d'ingéniosité, il casse des oeufs d'autruche en projetant des pierres qu'il a coincées dans son bec.

Longévité

Un Vautour percnoptère peut vivre environ 30 ans.

Répartition

On retrouve le Vautour percnoptère dans le Paléarctique occidental (France, Espagne Portugal, Italie, Russie, Ukraine, Moldavie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, Serbie Bosnie, Macédoine, Géorgie, Arménie Azerbaïdjan), mais aussi dans une grande partie de l'Afrique du nord, sur la péninsule Arabique notamment.

Le Vautour percnoptère est en très forte régression au cours des dernières années. Il est considéré comme en danger d'extinction par l'IUCN.

En Europe, l'Espagne apparaît comme l'un de ses plus forts bastions avec environ 1 700 à 1 900 couples recensés.

La France quant à elle accueille 73 couples dont 56 couples reproducteurs dans les Pyrénées et 17 dans le Sud-Est (dont 1 dans les Baronnies provençales) (données 2015).

Le Vautour percnoptère dans les Baronnies provençales

Ce vautour est revenu spontanément dans les Baronnies provençales.

En 1976, 1 couple nicheur est découvert puis cette espèce disparaît des Baronnies dans les années 80. Très peu d'observations sont faites jusque au début des années 90.

Depuis 1994, début de la réintroduction du Vautour moine, des Vautours percnoptères fréquentent les lieux. La première reproduction aura lieu en 2000. Chaque année dans les Baronnies provençales, au moins 1 poussin voit le jour. Depuis 2000, ce sont 23 jeunes qui ont pris leur envol (données 2015). En 2015, ce sont 13 individus différents qui ont été contactés dans les Baronnies.


© 2019 - Tous droits réservés - Création : Syndicat Mixte des Baronnies Provençales - Apical Technologies - Maison des Vautours