© O.TOURILLON

Le Tichodrome échelette

Tichodroma muraria

Anglais: Wallcreeper
Allemand: Mauerläufer
Italien: Picchio muraiolo
Espagnol: Treparriscos
Néerlandais: Rotskruiper

Description de l'espèce

© M.PHISEL

Le Tichodrome est un petit oiseau d'environ 25g. Cette espèce montagnarde, est facilement reconnaissable avec ses ailes arrondies noires parées de grandes taches rouge carmin et d'autres blanches. Chez le mâle, la gorge blanchâtre en période internuptiale, devient noire lors de la reproduction.

Son bec est fin et recourbé vers le bas et ses pattes sont adaptées aux parois rocheuses verticales.

Son vol est ondulé avec des battements d'ailes très rapides.

Biologie et écologie

Habitat et comportement

Cet oiseau habite dans les milieux rocheux et escarpés, les gorges de montagne (jusqu'à 2500m d'altitude). Selon la saison, on le retrouve à des altitudes différentes: en hiver, il sera visible à des altitudes moindres tandis qu'en été on pourra l'observer jusqu'à la limite des neiges.

Grâce à la couleur grise de son plumage (ailes refermées), le Tichodrome se fond dans le paysage et se détecte lors de son vol ou lorsqu'il déploie ses ailes colorées.

Reproduction

Le mâle a la responsabilité de trouver l'emplacement du futur nid. Il préférera des endroits tels qu'une crevasse, un trou, ombragé et humide dans une paroi rocheuse. Après avoir fait quelques acrobaties pour indiquer le lieu à la femelle, cette dernière prend les choses en main. Elle construit le nid, sur moins d'une semaine, à l'aide d'herbes sèches, de mousses, de lichens, etc. ainsi que de laine, de poils, de plumes pour en tapisser le fond.

Elle y pondra 4 à 5 oeufs blancs mouchetés de noir (parfois brun-rouge) entre mai et juin puis les couvera seule une vingtaine de jours. A la naissance, les jeunes oisillons seront nourris par les deux parents pendant 3 à 4 semaines jusqu'à leur envol.

Alimentation

© J.TRAVERSIER

Le Tichodrome est insectivore. Grâce à son long bec fin, il parvient à capturer des insectes, araignées et autres invertébrés dans les anfractuosités des parois rocheuses.

Répartition

Le Tichodrome occupe la plupart des grands massifs montagneux européens, des Pyrénées jusqu'aux Carpates et aux Balkans.

Il est également présent du Caucase jusqu'en Himalaya et en Asie centrale.

En France, les massifs alpins et pyrénéens abritent les populations les plus importantes. Le massif du Jura héberge quelques dizaines de couples. L'espèce est absente des Vosges et il n'existe que quelques cas de reproduction dans le Massif central.

La population européenne de l'espèce est estimée entre 38 000 et 100 000couples.

Le Tichodrome échelette dans les Baronnies provençales

Cette espèce s'observe, en hiver, sur quasiment tous les grands secteurs rocheux des Baronnies provençales (Buis-les-Baronnies, gorges de St-May, de Pommerol, de la Méouge, etc.). La reproduction est connue sur les secteurs de Pommerol mais aucune mention dans les Baronnies côté Hautes-Alpes.


© 2019 - Tous droits réservés - Création : Syndicat Mixte des Baronnies Provençales - Apical Technologies - Maison des Vautours